Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

Les sacs anaux (ou parfois nommés glandes anales)

Tout d’abord du point de vue médical, sacs anaux seraient plutôt les mots à utiliser lorsque l’on parle de glandes anales, mais nous conserverons ici les termes glandes anales pour notre texte, étant l’expression la plus répandue lors de discussion de cette région anatomique très particulière à nos fidèles compagnons canins et félins.

QUI SONT-ELLES?

Tous les chiens et chats ont deux glandes anales situées anatomiquement à 4h et 8h dans le sphincter de l’anus et elles se vident chacune par un petit canal étroit de chaque côté en direction de l’ouverture anale. Les sécrétions sont normalement liquides, brunâtres et nauséabondes. Pour un animal normal, lorsque les selles passent dans l’anus, elles poussent sur les glandes anales qui du même coup, se vident, empêchant ainsi l’accumulation de trop de sécrétions. Les glandes anales peuvent aussi parfois se vider par réflexe lorsque l’animal craint une situation ou à l’opposé lors de grandes détentes.

Ces glandes n’ont aucune fonction spécifique pour la santé générale de votre compagnon, mais seulement une mission d’identification personnelle d’odeur très spécifique à chaque sujet. Cette odeur peut servir de reconnaissance entre les animaux.

 

SYMPTÔMES GÉNÉRAUX DE PROBLÈMES AUX GLANDES ANALES?

Les symptômes d’un animal qui a un problème avec ses glandes sont qu’il se lèche l’anus fréquemment ou fait le traineau (s’assoit par terre et s’avance avec les pattes avant). La raison de ce comportement est qu’il est possible qu’une accumulation de liquide dans ses glandes anales crée une pression et le rende inconfortable. Les petits chiens sont plus à risque de souffrir de ce problème, mais les chats et les chiens de moyenne et grande taille peuvent aussi avoir ce problème.

 

POURQUOI MON ANIMAL A-T-IL DES PROBLÈMES AVEC SES GLANDES ANALES?

Parfois les problèmes aux glandes anales peuvent survenir plus facilement avec les sujets souffrant d’embonpoint ou lorsque l’animal a des selles molles ou en diarrhée depuis un certain temps. Pour ces cas, il est donc important de régler le problème de base pour que les glandes se vident à nouveau d’elles même. Malheureusement pour la plupart des cas, il n’y a pas de cause sous-jacente identifiable et les problèmes surviennent quand même. Il est par contre logique de penser à nourrir votre animal avec un peu plus de fibres (pourvu qu’il n’y a pas de contre-indication pour lui) engendrant ainsi des selles un peu plus volumineuses et donc provoquant ainsi une meilleure pression sur les deux sacs anaux lors de leur évacuation.

 

 

INFECTION DES GLANDES ANALES

Une glande anale peut aussi s’infecter et à ce moment une accumulation de pus se forme dans la glande qui grossira et risquera de créer un abcès qui lui aboutira tout à côté de l’anus au travers de la peau si la condition n’est pas prise en charge assez rapidement. Certains animaux parfois nous laissent réaliser la situation seulement une fois l’abcès abouti, c’est-à-dire qu’ils ne se frotteront pas, ni ne se lècheront, mais auront peut-être quand même un comportement un peu hors de la normale. En général, un animal qui a un début d’infection démontrera les mêmes symptômes qu’un animal qui a un abcès, c’est-à –dire : arrêt de manger et se lèche davantage l’anus ou les flancs ou l’abdomen si n’arrive pas à se lécher l’anus directement. Il peut devenir amorphe et faire de la fièvre. L’infection des glandes anales se traite avec des antibiotiques et s’il y a une plaie cutanée (à la peau), une désinfection quotidienne de celle-ci sera recommandée. Un collier élisabéthain sera souvent conseillé lors d’abcès avec plaie pour s’assurer que l’animal cesse de se lécher et nous recommanderons aussi temporairement d’éviter au patient d’avoir accès à des surfaces abrasives (asphalte, béton, gravier, etc…) sur lesquelles il pourrait se frotter et empirer la situation. Vous pouvez aussi, si votre animal coopère, le faire asseoir sur un sac de petits pois congelés (couvert d’un petit linge pour ne pas appliquer le froid directement sur la zone) afin de soulager l’inflammation locale secondaire à l’infection et l’irritation. Faites à ce moment ce traitement pour 2 minutes aux 20 minutes pour 3 ou 4 rotations, au besoin dans les premiers jours.

 

QUOI FAIRE SI JE NOTE DES PROBLÈMES À CETTE RÉGION POUR MON ANIMAL?

Les animaux démontrant un inconfort (se lèche et font du traîneau, sans infection) par rapport à leurs glandes anales, peuvent être soulagés en les faisant vider. Il sera même important de les faire vider, autrement si le problème perdure, c’est là que l’infection ou l’abcès risquent de survenir.  Nous vous recommandons de les faire vider par un vétérinaire pour évaluer s’il y a un début d’infection à cette glande et pour s’assurer une vidange efficace par manipulations internes. En clinique vétérinaire, la méthode consiste à rentrer un doigt, ganté  et lubrifié bien évidemment, dans l’anus de l’animal et de vider la glande en effectuant une pression sur la glande de manière bien précise et sans obstruer aucunement les ouvertures discrètes aux abords de l’anus. Par la suite, le vétérinaire regardera le type de sécrétions qu’il y a dans chacune des 2 glandes et pourra à ce moment vous conseiller de la démarche à suivre, préventive ou curative, pour votre animal.

Chez les animaux démontrant des problèmes de glandes anales il est possible de les vider à fréquence déterminée par votre vétérinaire.

FAIT IMPORTANT À NOTER  Il n’est pas conseillé de faire vider les glandes anales d’un animal qui ne démontre pas de problèmes avec cette région anatomique afin d’éviter tout inconfort ou irritation inutiles, post manipulations.